C'est en août 1539 que l'ordonnance de Villers-Cotterets
impose la tenue des registres de baptême par les curés.
Ils seront donc rédigés en latin.

Grâce à eux, nous retrouvons l'existence de mes ancêtres.
Ainsi, l'acte de décès de Jacques Sébastien, époux de Marguerite
RATHWITZ, précise après une traduction du latin
qu'il a reçu les sacrements dans sa 92 ème année.
Né en 1680, il décède donc en 1772.

Sur l'extrait de baptême de Thiébaut-Florentin Jäger
fils de François et de Rose Jäger du 7 novembre 1776, nous avons
la preuve que son père était procureur du Roi Louis XVI.
 la maison de Florentin à Masevaux
Par ailleurs, l'acte de vente du 19 février 1834, à l'époque
du roi Louis Philippe, est émargé et signé par Florentin Jäger.
Il est assez émouvant de lire aujourd'hui des documents écrits
à la plume et qui comportent la signature de mes ascendants.

Jusqu'en 1790, 50 % des témoins ne savaient pas signer !

Pourtant, sous le 1 er Empire de Napoléon ( 1814 ) l'orthographe
était un signe de bonne éducation.

Citation du code Michaud de 1629 :

" Enjoignons aux gentilshommes de signer du nom de leurs familles
en tous actes et contrats qu'ils feront, à peine de nullités. "

Origines des noms     Autres  archives

©  J. Jaeger - mars 2002

genealogie 123
visitez mon partenaire